Faire l'amour a tout les jours pour concevoir

Vous devez être membre pour participer aux discussions.   OUVRIR UNE SESSION DEVENIR MEMBRE
Faites-vous cela??Je viens de lire cette etude!!

Faites l'amour tous les jours pour booster vos spermatos !
Contrairement à l'idée reçue "l'abstinence ponctuelle serait favorable à l'augmentation du sperme", La Société européenne de reproduction humaine et d'embryologie, et le docteur David Greening, gynécologue-obstétricien affirme d'après une étude que faire l'amour ou éjaculer tous les jours améliorerait la qualité du sperme donc les chances de se reproduire.
Le Dr David Greening, gynécologue-obstétricien a mené une étude dans un centre pour l'infertilité et la fécondation in vitro (FIV) à Sydney. 118 hommes dont la qualité du sperme était inférieure à la moyenne ont fait partie du protocole.
Il a constaté que leur indice de fragmentation de l'ADN (DFI), un indicateur de la dégradation de l'ADN des spermatozoïdes, était passé de 34% en moyenne (sperme de "médiocre" qualité) à 26% en moyenne (sperme de qualité "convenable").
Le chercheur a également constaté que la mobilité des spermatozoïdes était légèrement mais significativement augmentée par l'éjaculation fréquente, même si le volume de sperme et sa concentration en spermatozoïdes étaient réduits.
Selon lui, l'amélioration de la qualité du sperme liée à l'éjaculation fréquente résulte de la diminution de la durée du séjour des spermatozoïdes dans les canaux testiculaires, un laps de temps pendant lequel ils sont exposés aux effets nocifs de molécules oxydantes.
Chacun de ces 118 hommes devaient éjaculer tous les jours sans modifier aucunes de leurs habitudes de vie.
Dans un communiqué, le Dr David Greening conseille donc aux couples cherchant à concevoir un enfant de "faire l'amour tous les jours pendant la semaine qui précède l'ovulation", en précisant que cette approche pourrait également aider les couples engagés dans un protocole de procréation médicalement assistée à "améliorer la qualité du sperme et, par voie de conséquence, la probabilité de grossesse."
Source: Ben Hirschler, version française Myriam Rivet/ La Société européenne de reproduction humaine et d'embryologie

Commentaires

Cette discussion a été fermée.